Tourisme dentaire : bonne ou mauvaise idée ?

Qui n’a pas eu peur, enfant, d’aller chez le dentiste ? Les adultes, eux, redoutent les frais engendrés par les soins dentaires, au point que 20 % des patients préfèrent y renoncer. Se soigner les dents est devenu un luxe pour les Français. Et si l’on pouvait combiner soins dentaires de qualité, économies et visites culturelles ? Pourquoi ne pas allier l’utile à l’agréable ? Une utopie ? Non, une réalité. 10 % des Français affirme confier leur santé dentaire à des cliniques étrangères. Le tourisme dentaire gagne en popularité, au sein de ce que l’on a appelé le « tourisme médical ». Quand nos dents prennent la route .

Le tourisme dentaire, c’est quoi ?

Cette tendance du tourisme consiste à se tourner vers l’étranger pour bénéficier de soins moins coûteux et de qualité. C’est souvent l’occasion de profiter du déplacement pour passer quelques jours de vacances sur place.

Il n’est pas question, bien entendu, de parcourir des kilomètres pour se faire soigner une simple carie. Les patients choisissent cette formule pour réduire les frais inhérents aux soins dentaires français, tels que la pose d’implants, dont le coût peut dépasser les 1 000 euros.

Pourquoi se faire soigner les dents à l’étranger ?

De nombreuses agences ou cliniques dentaires proposent des formules clé en main. Elles prennent en charge toutes les démarches, depuis la demande de devis jusqu’aux formalités de remboursement. Cerise sur le gâteau, elles transforment le déplacement médical en véritable voyage organisé, combinant excursions et soins dentaires !

Les soins sont remboursés par la Sécurité sociale, sur la base des tarifs français, à condition qu’ils aient été effectués dans un pays de l’Union européenne. Il en est de même pour la mutuelle. Prenez contact avec ces organismes pour connaître les démarches à effectuer.

La Hongrie a le vent en poupe et tient place de leader dans le domaine du tourisme dentaire. Comment l’expliquer ? Elle propose des prestations de grande qualité à des prix imbattables, à seulement 2 h de Paris. Le patient peut espérer économiser jusqu’à 60 ou 70 % des frais ordinairement occasionnés par les soins dentaires réalisés en France.

Des soins dentaires low cost : le revers de la couronne..

Lorsque l’on parle de discount, il n’est pas rare qu’il y ait un autre prix à payer. Comment un acte équivalent à ceux que pratiquent les dentistes français pourrait coûter moins cher, être réalisé plus rapidement, tout en étant de qualité ? Certains praticiens français pointent du doigt des temps insuffisants de cicatrisation, une législation étrangère dont les patients ignorent souvent le contenu, un suivi post-opératoire trop court, des matériaux de moins bonne qualité, des cliniques non accréditées, la barrière linguistique, etc.

Alors, que choisir ? Tout dépend de vos priorités. Une chose est certaine, un patient averti en vaut deux. Renseignez-vous plutôt deux fois qu’une, afin de savoir où vous mettez les pieds… euh, les dents ! dentaires